Adresse
Téléphone

Un coup d'oeil dans le rétro : (par Jean-Paul Briand)
Un parcours, des hommes, des stades...
  Les tout premiers joueurs Langolinois s’appelaient  « Les Lévriers» (de 1922 à 1935).  Sur l’initiative de l’instituteur de l’école St-René (et prêtre de la commune ), l’abbé Jean-René Merceur,  est fondée en 1935 une association régie par la loi de 1901, qui a pour buts « de faciliter et favoriser l’éducation physique, intellectuelle et morale des jeunes gens et enfants de Langolen. » Cette association se nomme Etoile Sportive Langolinoise et les statuts sont déposés à la Préfecture de Quimper le 15 mai 1935. 
A l’époque, les joueurs de l’ESL ne participent pas à des compétitions organisées, ils se retrouvent entre copains, réalisant cependant quelques rencontres amicales avec les communes limitrophes…  
                                          
  Arrivent les dramatiques années 1939 - 1945. Les joueurs sont éparpillés par les événements…
A la Libération, tout est à reconstruire, en Europe, en France et aussi chez nous, en Bretagne.
 
********************************************** 
Comme le Phénix de la mythologie, l’ESL renaît, sous l’impulsion du boulanger de l’époque François Le Du. C’est la naissance  officielle,  le 11 août 1948,  de l’Etoile Sportive qui est affiliée à la Ligue de l’Ouest de football et à la Fédération Française de Football.    
 
 
       
 
  
                                                     
   Stades :      
Les rencontres se déroulent en divers endroits du village : Dans les champs à Kervaou , St Magloire ou Kerautret et enfin, en 1949-50 , sur le terrain de Kerose à Bellevue. Ce terrain a permis aux Langolinois de vivre des moments épiques de l’histoire du club , de leur histoire , comme la mémorable confrontation Langolen – Briec au printemps 1968, vécue par plus de 2000 spectateurs, partout, dans les arbres et même ... dans le clocher (en effet, certains y sonnaient le tocsin, annonçant la défaite briécoise ...)
  
 
 
 
 
 
                                 
Depuis septembre 1968, les joueurs Stellistes disposent d’un stade, en plein bourg de Langolen, stade baptisé en 1998 du nom de René Scordia (Photo ===>), prestigieux Langolinois, mort à 22 ans lors d’un combat de lutte bretonne.
En 1995 vient s’ajouter le nouveau terrain d’entraînement de la Croix Rouge.
 
********************************************************************************************************                               .                                                     
Mai 1968  représente un grand moment pour l’Etoile : Après avoir décroché le titre de champion à la fin d’une saison magnifique ( 33 matches sans défaite ), c’est l’accession à la Promotion d’Honneur, et par conséquent en Ligue de Bretagne ; L ’ESL restera 15 années en PH.
 
La consécration pour le club fut sans doute la montée en DRH, en mai 1983.
« Un fait sportif mais également sociologique »  titra Ouest-France, à l'époque.
"L'exploit de Langolen" est à la une du Télégramme, avec photo couleur, svp !
 
 L’Etoile évolue pendant 5 saisons en DRH .
 Le club revient en Promotion d’Honneur  en 1988  et y restera encore 16 années.
Après ces36 années en Ligue (5 en DRH et 31 en PH ), 
 en mai 2004  une page se tourne, avec la relégation en District, en D1.
  La sanction, logique  au  vu  des  résultats,  a  été  douloureusement  ressentie dans le club, mais dirigeants et joueurs étaient décidés à repartir du bon pied...
 
Suivent des années de reconstruction, d'arbitres à trouver, de challenges à relever...
Les années passent... Le club se maintient 6 saisons en D1, avec des succès et des galères.
 
En septembre 2010, l'Etoile doit faire ses adieux à la D1, descendre en D2, y retrouver une dynamique avec tous ceux qui continuent à la soutenir.

 En septembre 2011,  c'est encore la relégation, cette fois en D3.
Confronté à différentes contraintes dont celle des effectifs de joueurs et de bénévoles, il a fallu rebâtir après cette descente aux enfers, l'adhésion de tous a été nécessaire.

Saison 2013-2014 : L'Etoile Sportive brille de nouveau et accède à la D2 ; c'est un nouveau départ.
L'Etoile Sportive veut conserver l'esprit convivial et familial qui est la règle du club.
 
Saisons 2014-2015,  2015-2016  et 2016-2017:
De nouvelles saisons en D2 pour l'équipe fanion, avec des objectifs de montée en D3 pour l'équipe réserve. 

 
gifball_

Les présidents de l'Etoile Sportive de Langolen

Depuis 1948, 17 hommes se sont succédé à la tête du club :
 
  • François Le Du : De 1948 à 1960
  • Pierre Vorc'h : De 1960 à 1962
  • Robert Troboa : De 1962 à 1977
  • René Barré : De 1977 à 1979
  • Louis Mazé : En 1979 et en 1983
  • Alain Le Grand : en 1980
  • André Hénaff : De 1981 à 1983
  • Pierre Lannuzel : De 1984 à 1987
  • Laurent Le Beux : De 1987 à 1991
  • Pierre Philippe : De 1991 à 2004
  • Ronan Le Beux : De 2004 à 2007
  • Thierry Barré et Jean-Paul Briand en 2008-2009
  • Thierry Barré en 2009-2010
  • Ronan Guével et Franck Lucas en 2010-2011
  • Ronan Guével en 2011-2012, 2012-2013 et 2013-2014
  • Ronan Le Beux et Christian Malardé en 2014-2015 et 2015-2016.
 

Franck Lucas et Ronan Guével


 

Christian Malardé

Article de Guy Le Gars, dans Le Télégramme

 
 
 
 
 
 

Un coup d'oeil dans le rétro : (par Jean-Paul Briand)
Un parcours, des hommes, des stades...
  Les tout premiers joueurs Langolinois s’appelaient  « Les Lévriers» (de 1922 à 1935).  Sur l’initiative de l’instituteur de l’école St-René (et prêtre de la commune ), l’abbé Jean-René Merceur,  est fondée en 1935 une association régie par la loi de 1901, qui a pour buts « de faciliter et favoriser l’éducation physique, intellectuelle et morale des jeunes gens et enfants de Langolen. » Cette association se nomme Etoile Sportive Langolinoise et les statuts sont déposés à la Préfecture de Quimper le 15 mai 1935. 
A l’époque, les joueurs de l’ESL ne participent pas à des compétitions organisées, ils se retrouvent entre copains, réalisant cependant quelques rencontres amicales avec les communes limitrophes…  
                                          
  Arrivent les dramatiques années 1939 - 1945. Les joueurs sont éparpillés par les événements…
A la Libération, tout est à reconstruire, en Europe, en France et aussi chez nous, en Bretagne.
 
********************************************** 
Comme le Phénix de la mythologie, l’ESL renaît, sous l’impulsion du boulanger de l’époque François Le Du. C’est la naissance  officielle,  le 11 août 1948,  de l’Etoile Sportive qui est affiliée à la Ligue de l’Ouest de football et à la Fédération Française de Football.    
 
 
       
 
  
                                                     
   Stades :      
Les rencontres se déroulent en divers endroits du village : Dans les champs à Kervaou , St Magloire ou Kerautret et enfin, en 1949-50 , sur le terrain de Kerose à Bellevue. Ce terrain a permis aux Langolinois de vivre des moments épiques de l’histoire du club , de leur histoire , comme la mémorable confrontation Langolen – Briec au printemps 1968, vécue par plus de 2000 spectateurs, partout, dans les arbres et même ... dans le clocher (en effet, certains y sonnaient le tocsin, annonçant la défaite briécoise ...)
  
 
 
 
 
 
                                 
Depuis septembre 1968, les joueurs Stellistes disposent d’un stade, en plein bourg de Langolen, stade baptisé en 1998 du nom de René Scordia (Photo ===>), prestigieux Langolinois, mort à 22 ans lors d’un combat de lutte bretonne.
En 1995 vient s’ajouter le nouveau terrain d’entraînement de la Croix Rouge.
 
********************************************************************************************************                               .                                                     
Mai 1968  représente un grand moment pour l’Etoile : Après avoir décroché le titre de champion à la fin d’une saison magnifique ( 33 matches sans défaite ), c’est l’accession à la Promotion d’Honneur, et par conséquent en Ligue de Bretagne ; L ’ESL restera 15 années en PH.
 
La consécration pour le club fut sans doute la montée en DRH, en mai 1983.
« Un fait sportif mais également sociologique »  titra Ouest-France, à l'époque.
"L'exploit de Langolen" est à la une du Télégramme, avec photo couleur, svp !
 
 L’Etoile évolue pendant 5 saisons en DRH .
 Le club revient en Promotion d’Honneur  en 1988  et y restera encore 16 années.
Après ces36 années en Ligue (5 en DRH et 31 en PH ), 
 en mai 2004  une page se tourne, avec la relégation en District, en D1.
  La sanction, logique  au  vu  des  résultats,  a  été  douloureusement  ressentie dans le club, mais dirigeants et joueurs étaient décidés à repartir du bon pied...
 
Suivent des années de reconstruction, d'arbitres à trouver, de challenges à relever...
Les années passent... Le club se maintient 6 saisons en D1, avec des succès et des galères.
 
En septembre 2010, l'Etoile doit faire ses adieux à la D1, descendre en D2, y retrouver une dynamique avec tous ceux qui continuent à la soutenir.

 En septembre 2011,  c'est encore la relégation, cette fois en D3.
Confronté à différentes contraintes dont celle des effectifs de joueurs et de bénévoles, il a fallu rebâtir après cette descente aux enfers, l'adhésion de tous a été nécessaire.

Saison 2013-2014 : L'Etoile Sportive brille de nouveau et accède à la D2 ; c'est un nouveau départ.
L'Etoile Sportive veut conserver l'esprit convivial et familial qui est la règle du club.
 
Saisons 2014-2015,  2015-2016  et 2016-2017:
De nouvelles saisons en D2 pour l'équipe fanion, avec des objectifs de montée en D3 pour l'équipe réserve.